Obtenir son permis de conduire B ? Les réformes dans les 3 régions

 

La Région flamande a mis en application dès 2017 toute une série de nouvelles dispositions pour l’examen et la formation du permis de conduire. 

La Région wallonne, qui avait pour sa part corsé l’examen théorique en janvier 2018, a également modifié la formation et l’examen pratique depuis le 1er juillet 2018. La Région de Bruxelles-Capitale, enfin, a entamé une réforme importante et apporté des adaptations depuis le 30 avril 2018, et en lancera d’autres à partir du 1er novembre 2018.

Aperçu des changements

Région de Bruxelles-Capitale

  • À l’examen théorique, les infractions graves sont pénalisées de 5 points au lieu de 1, comme pour les fautes mineures. Le minimum pour réussir étant de 41/50, c’est donc l’échec à partir de 2 infractions graves.

  • L’examen théorique et pratique peuvent être passés en français ou en néerlandais. À défaut de maîtrise de l’une au moins de ces deux langues, il peut se faire en anglais ou en allemand avec l’aide d’un interprète.

  • En cas de fraude ou de comportement perturbateur durant l’examen théorique ou pratique, les candidats s’exposent à des sanctions. Ils échouent à l’examen et sont exclus de nouvelle participation pour une période de :

    • 1 an en cas de fraude
    • 6 mois en cas de comportement perturbateur

  • Il y aura 4 parcours de formation pratique possibles.

  • Une formation aux premiers secours sera obligatoire.

  • Un test de perception des risques devra être effectué sur ordinateur avant l’épreuve sur la voie publique.

  • Un manuel pratique sera mis à la disposition des guides et un carnet de bord devra être tenu par les candidats-conducteurs.


Région wallonne

  • De nouvelles questions ont été ajoutées à l’examen théorique, comme les effets de la fatigue, la perception des risques et les bons réflexes en cas d’accident.

  • La cotation des fautes graves est aussi de 5 points de pénalité. Donc, le candidat est en échec dès 2 infractions graves.

  • La formation est par ailleurs plus compliquée tant pour la filière libre (encadrement du guide et du candidat, carnet de bord, 1 500 km d’apprentissage avant de passer l’examen pratique… ) que pour la filière auto-école.

  • Un test de perception des risques effectué sur ordinateur est aussi obligatoire avant le passage de l’examen pratique.

  • Un certificat d’aptitude est imposé pour pouvoir obtenir le permis de conduire provisoire sans guide.


Région flamande

  • La période de stage est passée de 3 à 9 mois de conduite avec permis provisoire avant de pouvoir passer l’examen pratique.

  • Les guides pour la filière libre doivent suivre une formation.

  • Le système de cotation pour les infractions graves est de 5 points au lieu de 1, comme pour les infractions mineures.

  • L’examen pratique comporte 6 manœuvres précises (demi-tour dans une rue étroite par exemple).

  • Un test de perception des risques devra être effectué sur ordinateur avant l’épreuve sur la voie publique. L’épreuve sur route inclut un test d’aptitude à la conduite indépendante lors de laquelle le candidat doit atteindre une destination sans instructions de l’examinateur.

  • À partir du 1er janvier 2019, une journée de rappel sera susceptible de devoir être suivie dans 3 conditions. Il s’agit d’une formation de 4 heures à suivre entre 6 et 9 mois après la réussite de l’examen pratique.

Vous trouverez tous les détails de ces changements et d’autres informations sur le site du GOCA (Groupement des entreprises agréées pour le contrôle automobile et le permis de conduire).

 

Source : goca.be