Votre vélo : déjà assuré ?

 

Le vélo est toujours plus populaire. Chaque année les ventes augmentent. Avec une valeur moyenne en hausse : une assurance adaptée n’est donc pas un luxe…

Le printemps marque le retour en force des vélos. La voiture reste fort présente mais, surtout dans les villes, elle doit de plus en plus laisser la place à de nombreux types et modèles de deux-roues. C’est pareil dans les zones « sans voiture ».

La prise de conscience d’un comportement responsable pour l’environnement motive aussi de plus en plus de consommateurs.

Un marché en pleine croissance

Chaque année, les marchands de vélos augmentent leurs ventes : en 2017 cela représentait 485 000 vélos, soit 10 000 de plus qu’en 2016 et 25 000 de plus qu’en 2015.

Les vélos électriques (45 %), vélos de ville (23,5 %) et vélos de course (10,7 %) occupent le podium des deux-roues les plus prisés. Près de la moitié des vélos vendus aujourd’hui sont des vélos électriques. Et ils ne séduisent pas seulement les générations plus âgées. C’est logique : grâce à leur rayon d’action accru, les vélos électriques sont de plus en plus adaptés aux trajets domicile-lieu de travail et ils entrent en considération pour l’indemnité vélo jusqu’à 0,23 EUR/km.

Un prix élevé

Si vous faites un usage intensif de votre vélo (pour pratiquer votre hobby, pour votre trajet domicile - lieu de travail…), vous investissez souvent d’importantes sommes. Les vélos de qualité, et surtout les vélos électriques, coûtent en effet assez cher.

Le prix de vente moyen d’un vélo électrique a augmenté ces dernières années d’environ 3 % : de 2 260 EUR en 2016 à 2 325 EUR en 2017.

Le nombre de vols est très important en Belgique

Tout comme dans les pays voisins. Les chiffres officiels de la police font état de quelque 32 000 vols par an, voire plus parce que tous ne sont pas déclarés. La Fédération belge et luxembourgeoise de l’Automobile et du Cycle (Febiac) évoque par exemple plus de 150 000 deux-roues dérobés.

Logiquement, la protection optimale de votre vélo est une étape nécessaire

  • Aujourd’hui, différentes compagnies d’assurance proposent des assurances appropriées : elles prévoient des couvertures contre le vol et/ou les dégâts matériels (par ex. vandalisme, chute, collision, etc.), avec ou sans assistance.
  • De plus, une telle assurance vous permet aussi souvent d’assurer votre step (électrique), hoverboard, monowheel… et même les chaises roulantes (électriques). Des formules sur mesure sont aussi proposées, par exemple une option couvrant les accessoires (siège enfant, sacoches, paniers, GPS ou ordinateur de vélo, etc.) à rajouter à votre contrat.

Des questions ? Un complément d’information ? N’hésitez pas à me contacter. Ensemble, nous analyserons comment protéger au mieux votre vélo mais aussi votre step, hoverboard, chaise roulante… et leurs accessoires de la meilleure façon contre le vol et les dégâts matériels.

Source (pour les chiffres) : 

Velofollies, le salon belge pour le vélo et le cycliste, organise depuis 5 ans une enquête de grande ampleur (auprès de quelque 1 500 vendeurs de vélos) concernant le comportement d’achat et de conduite des amateurs belges de cyclisme.